Faire du vélo en sécuritéLe vélo, c’est la liberté. Et pour être libre longtemps, il peut être utile de s’équiper de quelques éléments pour pratiquer le vélo en toute sécurité.

L’élément essentiel à la sécurité du cycliste, c’est sans aucun doute le casque. Il protège efficacement et réduit les risques de blessures à la tête.
Que cela soit pour circuler en ville, sur la route ou en tout-terrain, le port d’un casque est fortement conseillé.
Il en existe de nombreux modèles, et dans de larges gammes de prix. Du casque pour le cycliste urbain au casque profilé pour le cycliste sportif, il faudra choisir un casque en adéquation avec votre pratique.
En choisissant votre casque, il faudra veiller que celui-ci réponde bien aux normes de sécurité en vigueur (marquage CE). Important, choisissez bien un casque homologué pour la pratique du cyclisme. Celui-ci aura été conçu pour offrir la meilleure protection aux chocs les plus courant lors d’une chute à vélo.
Un casque un investissement pour votre sécurité. Aussi, s'il n’est pas nécessaire d’acheter un casque très cher, évité autant que possible les casques premiers prix. Ils sont en général plus lourds, moins confortables et possèdent souvent un look pas terrible.
Vous trouverez probablement un bon casque de vélo pour un prix comprit entre 40 et 60 euros.
Les casques plus cher apportent un meilleur confort (ils sont plus légers, mieux ventilés.) et des possibilité de réglages plus perfectionnés (système de serrage de casque occipital)
Optez pour un casque de vélo bien adapté à votre tête. Trop petit, il vous serrera trop, et à l’opposé, trop grand, il ne vous protégera pas correctement.
La plupart des marques proposent leur casque en plusieurs tailles. Les casques uni-taille sont fournis avec des mousses amovibles permettant de s’adapter au plus juste à votre tête.
En circulation, le conducteur et le passager d’un cycle, s’ils sont âgés de moins de 12 ans, doivent porter un casque conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle. Ce casque doit être attaché.

L’éclairage est un autre élément de sécurité important pour la pratique du vélo. Dès que les conditions lumineuses sont mauvaises, le cycliste à tout intérêt à être le plus visible, particulièrement dans le flux de circulation automobile.
Un bon éclairage vous permettra de voir et d’être vu.
Les éclairages électrique fonctionnement à l’aide d’une dynamo ont fait leur temps. On leur préférera des lampes LED avec des batteries rechargeables.
Sur route, de plus en plus de cyclistes utilisent des feux arrières du type « flash » qui permette de mieux signaler sa présence aux automobilistes.
Comme pour les caques, il existe des normes pour les éclairages. Il faut donc veiller à utiliser des feux homologués.

Si l’usage des feux doit se faire lorsque les conditions lumineuses sont mauvaises, votre vélo doit normalement être pourvu de catadioptre fixé à demeure. Ces dispositifs réfléchissants permettent de rendre votre vélo plus visible.
Normalement, votre bicyclette doit être pourvue d’un catadioptre blanc fixé à l’avant et d’un catadioptre rouge fixé à l’arrière.
Les pédales de votre vélo doivent être équipées de réflecteurs orange.
Les roues seront soit pourvu de pneus avec des flancs réfléchissants soit de catadioptres fixés dans les rayons.

La tenue du cycliste importera également dans sa sécurité. Évitez les couleurs sombres. Un cycliste vêtu en noir est beaucoup moins visible dans la circulation.
Dans les zones de forte circulation, vous pourrez vous équiper de brassards et d'un gilet réfléchissant.
Le port d’un gilet rétro-réfléchissant certifié est obligatoire pour tout cycliste, et son éventuel passager, circulant hors agglomération, la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante.

Votre vélo devra être équipé d’une sonnette. Elle permettra de signaler votre présence, notamment auprès des usagers à pieds ou à vélo.